Lavage à l'alcool

Cette méthode consiste à immerger un échantillon d’abeilles dans un récipient d’alcool pour détacher les varroas phorétiques afin qu’ils puissent être comptés. Cette méthode est la plus efficace pour séparer les varroas des abeilles, donc la plus précise, et est largement plébiscitée par la communauté technique apicole et les apiculteurs professionnels.

Comment effectuer un lavage à l'alcool?

Matériel requis (non inclus) : Alcool à bruler, ou éthanol dilué, ou lave-glace contenant de l'alcool.

carré

Step 1

Versez le liquide jusqu’à la moitié du récipient transparent.

Sample of bees in the Varroa Easy Check
carré

Step 3

Secouez doucement le Varroa EasyCheck® pendant 1 minute.

Varroa infestation Varroa Easy Check
carré

Astuce

Vous pouvez filtrer le liquide et le réutiliser jusqu'à 10 fois pour de nouveaux comptages.

Varroa Easy Check Step 1
carré

Step 2

Prélevez un échantillon de 200 ou 300 abeilles à l’aide du panier blanc, de préférence sur un cadre de couvain operculé (ne pas prélever la reine). Remettez le panier dans le récipient transparent et fermez avec le couvercle.

Beekeeper checking the Varroa Easy Check
carré

Step 4

Comptez les varroas directement par transparence au fond du récipient.

Selon votre échantillon (200 ou 300 abeilles : les marques sont indiquées à l'intérieur du panier) divisez le nombre de varroas comptés par 2 ou 3 pour obtenir votre taux d'infestation en %. Pour interpréter les résultats, consultez notre guide Varroa  et/ou vos seuils d'infestation régionaux.

Beekeeper filtring the varroa
 

Collecte d'un échantillon d'abeilles: quel impact sur la colonie?

Le suivi d’infestation nécessite parfois la perte d’un échantillon d’abeilles. Mais il faut voir la colonie comme un “super-organisme” et penser le suivi d’infestation comme une prise de sang pour détecter une anomalie : vous prenez un échantillon de sang pour guider un diagnostic, dans une quantité faible qui n’aura aucune conséquence sur votre santé. Votre sang se renouvelle ensuite très rapidement par la création de nouveaux globules. Le sacrifice de 200 à 300 abeilles lors du suivi d’infestation est similaire :

 

  • Le sacrifice des 200 à 300 abeilles servira à améliorer la gestion sanitaire du reste de la colonie et plus généralement du cheptel entier. La pratique du lavage à l’alcool (en général précise) permettra d’effectuer un diagnostic précis, d’adopter la stratégie de traitement adéquate, et donc d’éviter de potentielles mortalités de colonies.

  • Le préjudice pour les colonies prélevées est à relativiser car une perte d’abeilles ponctuelle et limitée en saison a peu de conséquences dans une colonie qui compte en général entre 20 000 et 35 000 individus et dont la reine peut pondre plus de 2 000 oeufs par jour (au pic de ponte). L’échantillon prélevé représente en effet généralement moins de 1 % de la population globale de la ruche, et les abeilles seront vites renouvelées.